Paris-Ile de France Capitale Economique guide les alumni de Harvard dans le Grand Paris

Paris-Ile de France Capitale Economique guide les alumni de Harvard dans le Grand Paris

L’association des alumni de l’école d’architecture de Harvard effectuait, les 12 et 13 novembre 2018, une visite du Grand Paris ponctuée de rencontres avec quelques-uns de ses principaux acteurs.

Plus de 50 anciens élèves de la prestigieuse école participaient à ce programme organisé par Paris-Ile de France Capitale Economique avec Anthony Khoi, président d’Aerium France, lui-même ancien élève de Harvard.

Une conférence sur le Grand Paris, le 12 novembre, a permis d’échanger avec les architectes, développeurs, urbanistes et promoteurs présents, sur la dynamique des grands projets de développement métropolitain et leurs correspondances entre les deux rives de l’Atlantique.

Anthony Khoi, président d’Aerium France

La délégation de Harvard emmenée par Rick Peiser, a ainsi pu découvrir le Grand Paris sous ses différentes facettes avec les interventions d’Alexandre Missoffe, Jacques Ferrier, Borina Andrieu, Philippe Journo et Pierre-Emmanuel Becherand. Les échanges entre Américains et Français se sont poursuivis tard dans la nuit à l’occasion d’une soirée à la Maison de l’Amérique Latine placée sous le signe du jazz.

Les 1 000 travaux de Wilmotte

Jacques Ferrier a décrit les principes de la charte architecturale des gares du Grand Paris en faveur d’édifices adaptés à l’identité de leurs territoires, singuliers, contextualisés, avec le respect de thèmes communs : la frugalité et l’insistance, qui consiste à reprendre, en leitmotiv, les choix architecturaux et emblématiques retenus. Borina Andrieu, directrice de l’agence, a dépeint les 1 000 travaux de Wilmotte & Associés dans le Grand Paris, du centre culturel russe orthodoxe du Quai d’Orsay à la Station F.

Borina Andrieu, Directrice Générale de Wilmotte & Associés. © Jgp

« Il y a deux choses que je déteste, a résumé Philippe Journo dans la langue de Shakespeare : perdre quand je suis le meilleur et gagner quand je ne suis pas le meilleur. » Le président de la Compagnie de Phalsbourg a présenté Ecotone, à Arcueil, lauréat d’« Inventons la métropole du Grand Paris », ensemble remarquable qui applique le biomimétisme et s’inspire de la forme des libellules. Enfin Pierre-Emmanuel Becherand est revenu à la fois sur l’ambition culturelle du Grand Paris Express et sur sa vocation première, de fluidification sans précédent de la mobilité au sein de l’agglomération.

Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg  ©Jgp

Paris Rive Gauche

Les alumni de Harvard ont également découvert Paris rive gauche, avec la visite du chantier des tours Duo de Jean Nouvel conduite par Marie-Eve Raux, directrice du développement de Ivanhoé Cambridge, et une présentation par Patrice Bécu et Ghislain Gomart de la Métropole du Grand Paris et de l’appel à projets « Inventons la métropole ». Un concours qui  a suscité beaucoup d’intérêt – et de demande d’informations – témoignant de l’attractivité croissante du Grand Paris à l’international.

« You should be very proud of what you are achieving here. It’s definitely one of the most fascinating and tremendous projects ever », a conclu le senior professor de Harvard. A l’été, ce sera au tour des Français d’aller à Boston pour un séminaire de présentation du Grand Paris.