Ier Forum Grand Paris “Innover pour réussir”

Ier Forum Grand Paris "Innover pour réussir"

Paris-Ile de France Capitale Economique remercie tous ses membres pour leurs contributions à ces travaux dont les résultats sont d’ores et déjà tangibles mais aussi pour leur implication essentielle dans la réalisation du Grand Paris, moteur de l’attractivité de Paris Ile-de-France qui fera d’elle l’une des métropoles phares du 21esiècle et qui ne pourrait se réaliser sans leur appui. Le 13 février 2014, Paris-Ile de France Capitale Economique a organisé le 1er Forum Grand Paris “Innover pour réussir”. Cet événement a associé les acteurs économiques majeurs de la Région à la réussite de ce projet afin qu’il réponde pleinement à l’ambition de faire de l’Ile-de-France la Métropole Phare du 21e siècle.

Il a pour but de créer un grand rendez-vous annuel, un temps de réflexion et d’échange unique sur le grand Paris. Son ambition était de faire le point sur l’état d’avancement du projet, relayer le message des entreprises et les meilleures pratiques identifiées dans le monde entier pour mobiliser les énergies afin d’accélérer la réalisation du Grand Paris.

Cet événement a associé les acteurs économiques majeurs de la Région devant un parterre de 400 participants et en présence notamment de Claude BARTOLONE, Président de l’assemblée nationale et de Cécile DUFLOT, Ministre de l’égalité des Territoires et du Logement.

Cette journée a été organisée autour de trois grands thèmes :

  • Smart City, les clés de succès Les Grands Groupes Français et Internationaux ont dévoilé leur expertise en termes d’efficacité énergétique, de bâtiments intelligents, de transport et de mobilité.
  • « 70 000 logements par an » comment y arriver? Les propositions faites au gouvernement issues de notre groupe de travail réunissant les professionnels du logement ont été révélées lors du Forum.
  • Les « Pépites » du Grand Paris Paris-Ile de France Capitale Economique a dédié la dernière partie de cette journée à mieux faire connaître les atouts uniques des territoires de Paris-Marne-la Vallée, Paris-Saclay et Paris-la Défense, acteurs incontournables du Grand Paris.

Pierre SIMON, Président, Paris-Ile de France Capitale Economique  a rappelé que le projet du Grand Paris est très bien reçu par les investisseurs internationaux qui sont à l’origine de 20% des emplois en Île-de-France. Il doit être un moteur pour relancer l’attractivité ». Pierre SIMON rappelle l’urgence de réaliser le Grand Paris dans les plus brefs délais. 

Jean-Paul VERMES, Vice-Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Paris Ile-de-France  certifie que « nous sommes pleinement conscients de l’ampleur de la tâche, la participation du secteur économique sera un élément clef de la réussite du Grand Paris ».

« Après des années d’hésitations, de tergiversations, de négociations, de réflexions et même de propositions… la métropole est en marche » annonce Claude BARTOLONE, Président de l’Assemblée Nationale. « C’est un projet de Société […] l’incarnation du vivre ensemble », qui concerne directement la vie de 6,5 millions d’habitants. « ce nouveau monde nous impose trois transitions : écologiques, numérique et économique ».

Smart City, les clés de succès : L’expertise des Grands Groupes Internationaux

Les Grands Enjeux de la Ville Intelligente

Jean-Luc BEYLAT Président Alcatel-Lucent Bell Labs France, Président Systematic, Président de l’Association française des pôles de compétitivité (AFPC), explique que dans une ville intelligente, c’est l’interactivité qui apporte de la valeur. « L’enjeu de la ville de demain est de collecter les masses de données, de les analyser pour anticiper les attentes des citoyens et permettre les interactions ». Les trois pôles de compétitivité franciliens : Systematic, Cap Digital et Advancity sont partenaires dans ce domaine.

« Le numérique n’est pas un secteur, il irrigue toute l’économie » poursuit Jean-Louis MISSIKA, Adjoint au maire de Paris chargé de l’innovation, de la recherche et des universités: l’open data permet non seulement aux entreprises d’améliorer leurs services, mais aussi aux villes intelligentes d’améliorer leur efficacité énergétique

Efficacité Énergétique et Bâtiments Intelligents

e bâtiment intelligent est l’enjeu clef de l’efficacité énergétique. « Il représente 45% de la consommation d’énergie des villes » annonce Bernard MICHEL, Président de Gecina.

Pour Hervé ADAM, Directeur Général adjoint de Vinci Energies « il faut une vision globale du bâtiment, avec la maintenance, l’exploitation ». 

Robert VASSOYAN Directeur Général de Cisco France : « Un certain nombre de grandes villes ont compris qu’avoir une stratégie numérique était devenu aussi important que les chantiers traditionnels.

Henri BALSAN, Directeur Grand Paris de GDF-SUEZ explique qu’en transportant moins l’énergie, on en perd moins. Pour le Grand Paris, il faut accroître le mix énergétique mais aussi l’adapter au territoire »

Transport et mobilité : Gare du Futur et Smart Grid

Chiara CORAZZA, Directeur Général Paris-Ile de France Capitale Economique introduit cette nouvelle table ronde : « Le Grand Paris a besoin des entreprises car ce sont elles qui assurent son équilibre financier, mais les entreprises ont besoin du Grand Paris car c’est la vitrine de l’excellence française, de sa capacité à développer des infrastructures innovantes et durables ».

Pour Pierre SAINT-ARNAUD, PDG de ABB « la partie communication des équipements est le principal aspect d’une ville intelligente ; elle permet de les contrôler de façon plus efficace ». François BUTTET, Délégué Régional Ile-de-France EDF assure que « Faire de la prévision est indispensable pour adapter le réseau aux besoins beaucoup plus variés qu’aujourd’hui du fait des nouvelles modalités ». Alain GARDE, Directeur Grand Paris SNCF, constate que « l’ambition du projet fait référence. Le chantier est une vitrine que l’on peut faire visiter. Le réseau de transport lui-même est une révolution ».

Philippe SAJHAU, Vice-Président Smarter Cities, IBM France note également que « parvenir à corréler les données et à la livrer en open data, va permettre à de nombreuses PME locales de créer de nouveaux usages et donc de l’emploi».

Communication et Nouveaux Challenges

« C’est un enjeu stratégique pour les collectivités territoriales » indique Benoit EYMARD, Directeur Grands Comptes chez Orange. Pour Patrick CORRAL Directeur du développement & des relations commerciales, ERDF, « l’optimisation des réseaux de distribution permet une identification rapide des dysfonctionnements et une meilleure réactivité ». Dans un deuxième temps c’est la métropole qu’il faut connecter au monde.

« On se positionne à la périphérie d’un projet comme le Grand Paris » explique Claude SASSOULAS, Directeur Général Tata Communications France. De la même manière, Kumar NARAYANAN, Directeur Général de TCS France, poursuit : « Paris Ile-de-France est la 3e concentration mondiale de sièges sociaux. Nous souhaitons les accompagner et attirer de nouveaux partenaires ».

Le temps: Condition de la Réussite

Guillaume POITRINAL, Président Woodeum, Président du Conseil de la Simplification explique que le monde accélère mais la France ralentit. Il y a trop de règlements, trop d’autorités, la décentralisation a en réalité plus saupoudré que transféré».

Les opportunités et partenariats offerts par le projet

Aller vite signifie aussi financer autrement. C’est donc dans ce sens que Chiara CORAZZA interroge Christian JABRE, Associé, Directeur Financements Structurés et Infrastructures, KPMG. Pour lui, le choix des financements est décisif. Il faut « partager les risques mais aussi le bénéfice ».

Catherine PERENET,  Directrice régionale d’Ile-de-France de la Caisse des Dépôts la présente comme un accélérateur du financement du Grand Paris. « La Caisse des Dépôts doit accompagner sur le court terme, c’est-à-dire rapidement, les acteurs qui agissent sur le long terme ».

Etienne GUYOT, Préfet, Président du Directoire de la Société du Grand Paris conclut cette matinée : « Le Grand Paris mobilise ce qu’il y a de meilleurs chez nous et dans tous les domaines ».Il doit être exemplaire. Il est la vitrine de l’excellence française, celle qui doit séduire les investisseurs demain mais surtout aujourd’hui.

Etats des Lieux

Jean DAUBIGNY, Préfet de la Région Ile-de-France, Préfet de Paris introduit les tables rondes de l’après-midi en expliquant que pour réussir le Grand Paris, il faut une stratégie d’ensemble : « On peut aller vite quand on a bien préparé les projets ». C’est pourquoi l’Etat doit accompagner cette dynamique métropolitaine.

« 70000 logements par an» comment y arriver ? Le regard des professionnels

Michel CLAIR, Président du Groupe de Travail « Logement» de Paris-Ile de France Capitale Economique, Président du Conseil d’Administration de Comexposium a, lors de cette table ronde, présenté les propositions issues de ces travaux en faisant réagir les acteurs institutionnels du secteur, ainsi que les opérateurs immobiliers. Le premier constat a été que « le foncier existe mais qu’il faut le rendre disponible. Un choc d’offre de foncier est nécessaire » affirme Thierry LAJOIE, Président Directeur General, AFTRP. «  Le problème du foncier implique des choix », souligne Jean-Luc POIDEVIN, Directeur Général délégué Ensemblier Urbain, Nexity, « c’est une question d’intérêt national ».

Vient ensuite le problème de la lenteur des réalisations. Afin de veiller à limiter les recours indus Catherine CARELY, Première Vice-Présidente de Chambre des Notaires de Paris avance qu’il faut « mettre en œuvre efficacement les ordonnances de 2013 et avoir recours plus souvent à la médiation ». Afin de densifier le tissu urbain déjà existant, Marianne DE BATTISTI, en charge des grands comptes, des relations institutionnelles et de la communication chez Icade propose de faciliter les transformations d’immeubles de bureaux inutilisés : « il faut un équilibre logement-bureaux ». Xavier LEPINE, Président du Directoire de La Française explique qu’il y a en Île-de-France « 52 millions de m² de bureaux, dont 8% vides. La difficulté réside dans le fait qu’il est bien trop cher de les transformer ».

L’excès de règles de construction, cause reconnue de la hausse des prix dans le secteur, fait apparaître également l’instabilité juridique et fiscale actuelle poursuit Frédéric NOUEL, Associé chez Gide-Loyrette-Nouel. Gilles RICOUR DE BOURGIES, Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris conclut : les solutions existent, il faut accélérer leur mise en place.

Les Pépites du Grand Paris : Les acteurs du territoire

Paris-Saclay dans le Top 10 des Clusters mondiaux

Chiara CORAZZA Directeur Général, Paris-Ile de France Capitale Economique, a animé ces débats en questionnant les intervenants sur les acquis de ces différents clusters obtenus grâce, notamment, aux propositions issues des groupes de travail associés. « Aujourd’hui on a 100 000 m² en chantier sur le campus. Ça y est, c’est parti » répond Guillaume PASQUIER, Directeur Général délégué de l’Etablissement public Paris-Saclay: « trois instituts sur la transition énergétique se sont installé en 2013 et montrent bien la dynamique ».

Chiara CORAZZA se félicite que le « vaisseau amiral » d’EDF s’implante à Paris-Saclay. Bernard SALHA, Directeur R&D chez EDF précise dans ce sens que ce centre de R&D nommé EDF-Lab Paris-Saclay constituera ainsi un ensemble intégré dans le « cluster ». Dans ce sens Dominique VERNAY, Président Fondation Coopération Scientifique, Campus Paris-Saclay, affirme que dorénavant « toutes les institutions s’identifieront sous la marque ombrelle : Université Paris-Saclay, afin de favoriser l’objectif de devenir la première Université d’Europe Continentale ». Cependant Marc ZUBER, Directeur commercial France chez Siemens rappelle que le transport est une condition sine qua none du succès du cluster et qu’il faut raccourcir les délais en étant innovant  avec par exemple la mise en place de contrat de partenariat public-privé.

Paris-La Défense, la Smart-City en devenir

Chiara CORAZZA rappelle que dans le travail de promotion à l’étranger de Paris-Ile de France Capitale Economique, Paris-la Défense a toujours été mis en avant du fait de sa reconnaissance mondiale car c’est le premier quartier d’affaire en Europe.

Pour Christophe KULLMANN, Directeur Général de la Foncière des Régions c’est une marque connue dans le monde entier » et ce grâce notamment au fait d’avoir associé « Paris » et « la Défense ». Marc LHERMITTE, Associé, E&Y, souligne le « business model très intéressant de la Défense » dont malheureusement « le prix catalogue élevé masque trop souvent la qualité des services et le retour qu’on y trouve ». Jean-Yves DURANCE Président de la CCID 92 et Président d‘Aude confirme : « La Défense souffre d’une gouvernance qui n’en fait pas une City. Mais elle pourrait être un smart quartier d’affaire».

« La Défense se forge un nouveau modèle » rassure Hugues PARANT, Préfet et Directeur Général de l’Epadesa. D’abord il faut valoriser les espaces souterrains, point de premier contact des visiteurs de la Défense, ensuite développer les espaces vert et les liaisons vertes et mieux exploiter le bâtiment dont le toit est la dalle » explique Laurent ROQUES, Directeur Général adjoint de Defacto.

Paris-Marne la Vallée, la métropole durable de demain

En présence de Cécile DUFLOT, Ministre de l’Égalité des Territoires et du Logement, cette dernière table ronde a fait le point sur les attitudes à adopter pour valoriser Paris Marne-la-Vallée sur le plan international et ainsi la révéler en tant que pépite incontournable du Grand Paris. En effet pour Chiara CORAZZA ce territoire n’est pas assez connu des investisseurs et particulièrement des investisseurs internationaux. Pourtant « Paris Marne-la-Vallée est une vraie ville qui a une âme rappelle Pierre GRAFF, Président du Groupe de Travail « Paris-Marne la Vallée »et Ancien Président Directeur général des Aéroports de Paris, une ville « nouvelle » de 40 ans qui a réussi et qui présente des atouts majeurs. Il faut que la ville entière soit un démonstrateur et dans ce sens, les réseaux de chaleur sont de bons exemples de l’innovation urbaine note Jean-Philippe BUISSON, Directeur régional Ile-de-France, Dalkia, Veolia Environnement. Vincent POURQUERY DE BOISSERIN, Directeur Général de l’Epamarne poursuit en soulignant le « rythme de développement très soutenu : plus de 2 000 logements et 2 000 emplois créés par an ». Pour attirer encore davantage les investisseurs Frédéric BLEUSE, Directeur général France de Régus propose la création de « centres de télétravail » complétés par des services dédiés type crèches, bars, restaurants, salles de sport, etc… qui permettront une plus grande flexibilité dans le travail des habitants du territoire.

Conclusions

Pierre SIMON remercie le Ministre de l’Égalité des Territoires et du Logement Cécile DUFLOT pour sa venue et insiste sur le fait que le Grand Paris est réellement une locomotive pour la région et la France.Elle rappelle que « l’enjeu d’un développement harmonieux de l’Île-de-France est crucial » : « Les classements internationaux le montrent : les villes les plus attractives sont celles qui allient d’une part intensité urbaine, et d’autre part un cadre naturel valorisé ».

Pour finir, Cécile DUFLOT remercie « Paris-Ile de France Capitale Economique » pour son action très efficace de valorisation des atouts de la métropole parisienne auprès des investisseurs en France comme à l’étranger. «Vos rendez-vous sont devenus au cours des dernières années un lieu incontournable pour la construction de la région capitale et de l’échange entre les acteurs qui la font vivre et la font grandir».