#GlobalCitiesMakers / Interview exclusive d’Alan CHAN, Président, Land Transport Authority (LTA) à Singapour

#GlobalCitiesMakers / Interview exclusive d’Alan CHAN, Président, Land Transport Authority (LTA) à Singapour

Crédits : Ministry of Transport, Singapore

Entretien exclusif. Alan CHAN, le Président de la Land Transport Authority, l’autorité organisatrice des transports de Singapour, participe au Global Cities Makers Forum organisé par Paris Ile-de-France Capitale Economique les 14 et 15 février prochains à la CCI Paris Ile-de-France.

Paris Ile-de-France Capitale Economique :
En quelques mots, quelles sont les missions de la Land Transport Authority of Singapore ?

Alan CHAN, Président de la Land Transport Authority à Singapour :

La Land Transport Authority of Singapore (LTA) est chargée de planifier, concevoir, construire et entretenir l’ensemble des infrastructures et systèmes de transport terrestre à Singapour.

Notre mission : connecter les personnes et les pôles et améliorer l’expérience de transport.

Notre vision : créer un système de transport centré sur les personnes, qui prennent en compte les besoins multiples de notre population dans un contexte de croissance économique et démographique.

Notre objectif : rendre notre système de transport public plus respectueux de l’environnement et plus inclusif, complété par des parcours pour les piétons et cyclistes qui connectent les personnes à leurs destinations. Nous nous appuyons sur la technologie pour renforcer notre infrastructure ferrée et routière et offrir des options pour le transport du futur.

Quels sont les plus grands défis auxquels Singapour est confronté dans son développement urbain ?

Nos villes doivent s’adapter rapidement au rythme des évolutions technologiques. Pour mener à bien notre ambition et incarner la ville de demain, Singapour doit relever un certain nombre de défis.

Outre une forte densité de population, l’espace disponible dans notre Cité-Etat est rare : 721 km², soit 6% de la superficie de l’Ile-de-France (12 000 km²), alors que notre population atteint 5,6 millions d’habitants (contre 12 millions de Grand-Parisiens). Les contraintes foncières et humaines s’accumulent face aux besoins et aux attentes croissantes de chacun.

Quelles réponses les makers à Singapour, et en particulier la LTA, conçoivent et mettent en œuvre dans les projets urbains de transport ?

De facto, Singapour doit innover dans la planification et l’usage des sols. L’une de nos stratégies clés est de garantir une croissance urbaine ambitieuse s’appuyant sur le renouvellement urbain.

Pour rendre notre ville plus « vivable », il nous apparait nécessaire de prévoir de grands espaces verts et un environnement soutenable où transport public et mobilités douces (marche, vélo…) sont les modes de déplacement privilégiés.

Nous travaillons en ce moment à l’élaboration de notre schéma directeur des transports terrestres (Land Transport Master Plan 2040) pour définir le futur système de transport à Singapour à horizon 2040 et au-delà. Nous avons mené une concertation à l’échelle nationale avec des représentants publics, les industriels des transports et d’autres parties prenantes pour recueillir leurs idées. Nous avons renouvelé notre vision du transport et défini des objectifs en phase avec les évolutions futures.

Les trois grands thèmes de ce plan : faire du transport public et des mobilités actives les modes de déplacement privilégiés, rendre le transport public plus accessible et inclusif pour tous, améliorer la qualité de vie grâce au système de transport.

Nous avons également à l’étude un schéma directeur souterrain pour réserver des parties du sous-sol à différents usages. Au cours de l’aménagement de nouveaux quartiers, nous prévoyons des espaces enterrés pour les besoins des réseaux de service exemple. C’est un moyen d’étendre nos ressources foncières et de dégager du foncier en surface pour des bureaux, des logements et des parcs. Nous prévoyons aussi des connections piétonnes souterraines pour accéder à nos systèmes de Mass Rapid Transit (MRT) et rendre les trajets les plus intégrés et agréables possibles, par n’importe quel temps.

Alan CHAN, Président de la Land Transport Authority (LTA) de Singapour :

« Nous travaillons en ce moment à l’élaboration de notre schéma directeur des transports terrestres (Land Transport Master Plan 2040) pour définir le futur système de transport à Singapour à horizon 2040 et au-delà. »

(…)

« Nous avons également à l’étude un schéma directeur souterrain pour réserver des parties du sous-sol à différents usages. »

L’initiative Smart Urban Mobility de Singapour guide vos projets d’aménagement et de transport ?

Nous explorons actuellement l’utilisation des technologies de conduite autonome pour développer les mobilités urbaines intelligentes. Utiliser leur potentiel de transformation des systèmes de transport et d’amélioration du cadre de vie permettra de répondre à nos contraintes en termes de foncier et de main d’œuvre.

Les systèmes intelligents connectés permettent de collecter et distribuer de façon anonyme, précise et fiable des données de sources multiples. Cette information nous permet de renforcer nos capacités de planification (analyse de la demande en transport) et d’exploitation (suivi en temps réel des habitudes de déplacement) et in fine améliorer l’expérience de transport (signalement des incidents).

Ces systèmes nous permettent également de faciliter l’automatisation des flottes de véhicules, comme le déploiement de services de bus à la demande qui améliorent la mobilité des passagers, en particulier des personnes âgées et handicapées. Les véhicules autonomes, couplés à une analyse des données, vont optimiser le trafic routier et ainsi nous permettre de reconquérir routes et parkings pour la marche, le vélo et d’autres usages partagés.

Nous travaillons avec des partenaires industriels pour établir des partenariats public-privé à long terme et développer ces innovations. Par exemple, LTA conduit des essais de véhicules autonomes sur des routes publiques depuis 2015. En 2016, nous avons lancé le « Centre of Excellence for Testing & Research of AVs – NTU » (CETRAN) pour être à la pointe dans le développement des standards techniques de conduite autonome, ainsi qu’un circuit d’expérimentation destiné aux acteurs locaux et internationaux qui souhaitent tester et homologuer leurs véhicules autonomes. Parmi les acteurs français impliqués dans ces essais de véhicules autonomes à Singapour, on compte l’entreprise NAVYA et l’IRT SystemX.

Un mot sur votre participation à la première édition du Global Cities Makers Forum en 2019 ?

Les Forums de cette envergure favorisent le partage de connaissances et d’expérience entre les villes qui font face aux mêmes défis liés à leur développement. LTA est ravie de participer au Forum Global Cities Makers pour partager de nouvelles idées avec les acteurs du monde entier.

 

Global Cities Makers Forum / 14-15 février 2019

27, avenue de Friedland – Paris 8

Programme et inscriptions : www.globalcitiesmakers.com